Bruits en copropriété : comment les réduire

Talons aiguilles, aboiements incessants, travaux à des heures insensées… autant de bruits venant troubler la tranquillité en copropriété ! Selon le ministère de la Justice , en l'espace de 10 ans, le nombre de contentieux de la copropriété devant les juridictions a augmenté de 24 % pour atteindre 41 687 en 2017 VS 33 565 en 2007 … édifiant non ? Le bruit demeure l'une des premières causes de conflits en copropriété. Comment se débarrasser de ces troubles du voisinage et rétablir une harmonie dans votre résidence ? Bellman fait le point sur la meilleure ligne de conduite à suivre pour réduire le bruit en copropriété.

Copropriété : le top 5 des bruits qui tracassent notre quotidien et à réduire de toute urgence !

L'enfer, c'est les autres... pas toujours ! Il arrive que, sans s’en rendre compte, l’on provoque par inadvertance des bruits désagréables. Bellman fait le point sur les bruits les plus fréquemment rencontrés. 

1 : Les cris. Qu'on le croit ou non, les disputes de couple, les cris des enfants  ou encore les réprimandes de leurs parents peuvent rapidement faire monter le volume sonore et devenir perceptible pour les voisins. 

2 : Les bruits des appareils ménagers ou des équipements. Mixeur dernier cri, aspirateurs, machines à laver en pleine nuit, ou encore instruments de musique… Ils vous facilitent la vie ou font partie de vos loisirs, cependant ils ne sont pas au goût de tout le monde. Votre aîné s'est mis au piano et a du mal à faire ses gammes ? Vous avez tendance à monter le volume devant un bon film pour profiter de ces enceintes dernier cri ? Avec un peu de chance, vos voisins ont les mêmes goûts ou sauront se montrer compréhensifs...

3 : Les pas dans les escaliers ou chez soi : la palme revient aux talons… de jour comme de nuit. Ils font raisonner l'ensemble de l'immeuble et irritent incontestablement les résidents. Même pieds nus, tout le monde n’a pas forcément le pas aussi léger qu’une danseuse. 

4. Les animaux : chats ou chiens, ces petites bêtes à 4 pattes aboient, miaulent parfois avec ardeur, ou encore sont de véritables pros du grattage au sol ou sur les portes. De jour comme de nuit, de nombreux copropriétaires se plaignent des bruits incessants causés par les animaux.

5 :  Les travaux : rarement silencieux, un bruit de marteau piqueur ou une scie sauteuse deviennent vite irritants, et causent même des migraines ! En bref ? Ils empêchent tout simplement de vivre ! Enjolivez votre appartement ou monter un meuble, c'est dans votre droit, tant que cela reste supportable pour les autres copropriétaires. Ces bruits doivent simplement rester supportables et ne pas devenir une nuisance pour les autres copropriétaires. S'ils excèdent les inconvénients normaux du voisinage de par leur caractère répétitif, leur nature ou leur niveau sonore, ils peuvent être sanctionnés par un juge.

Un conseil : Vous entamez des travaux dans votre appartement ? Il est d'usage de prévenir le voisinage en mettant un mot dans le hall de l'immeuble précisant la durée et la nature des travaux. Mieux encore : prévenez de vive voix vos voisins de palier. Cela apaisera sans nul doute l'irritation causée par les nuisances sonores des travaux.

Comment interdire ou réduire les bruits en copropriété ?

Le saviez-vous ? Le règlement de copropriété peut limiter ou interdire certains bruits. N'hésitez pas à vérifier ce qu'il en est du vôtre ! Quoiqu’il en soit, il existe quelques bonnes pratiques qui vous permettront de prévenir ou limiter les bruits dans votre copropriété.

Réduire les nuisances sonores en copropriété grâce à des gestes simples : 

  • Enlever ses talons en rentrant de boîte de nuit, et portez des chaussons !
  • Ajuster le son de votre télévision et de votre radio pour baisser l'acoustique de vos appareils.
  • Éviter de crier sur les enfants avant 10h le samedi matin, même s'ils ont décidé de se couper les cheveux eux-mêmes ou cassé le vase offert par mamie, zen !
  • Baisser le son à partir d'une certaine heure quand il y a des invités. Leur demander de retirer leurs chaussures si toutefois le salon se transforme en piste de danse !
  • Installer des tapis dans les pièces de vie et chambres d’enfants. 
  • Mettre des patins sous les chaises de salle à manger. 
  • Éviter le violon ou les platines de mixage en plein milieu de la nuit
  • Sortir régulièrement vos animaux de compagnie d’abord pour leurs conforts mais aussi limiter leurs aboiements.
Insolite mais vrai ! Certaines copropriétés ont révélé avoir été dérangées par les nuisances suivantes : des concerts de sosies de Johnny Hallyday, des combats de coqs, ou encore une reproduction du tournage de Superman.  

Les solutions techniques pour réduire le bruit en copropriété

D’un point de vue technique, il existe des méthodes permettant d’améliorer l’isolation phonique de votre appartement

Isolation par le plancher ou par le plafond. Vous optez pour une isolation par le plafond ? Faites poser par exemple :

  • de la laine de verre ou de la laine de roche ;
  • de la mousse polyuréthane.

Plutôt tenté par l'isolation du plancher ? Il est possible d'installer différentes solutions :

  • de la moquette isolante,
  • une épaisseur de plancher supplémentaire.

Une autre solution pour réduire les nuisances sonores en résidence ? Faites intervenir un acousticien afin d'établir un diagnostic. Ce dernier pourra également vous faire des recommandations sur les actions à entreprendre, et vous chiffrer les travaux à réaliser pour diminuer le bruit.

Qui prend en charge les frais d'isolation permettant de limiter les bruits en copropriété ? Rien ne stipule que les copropriétaires responsables du bruit doivent prendre en charge vos travaux d'isolation. Évidemment et en toute hypothèse, si vous rencontrez des difficultés avec le bruit causé par votre voisin, privilégiez le dialogue ! Pourquoi ne pas évaluer conjointement les options pour diminuer leurs nuisances ? 

Réduire le bruit en copropriété est à la portée de tous. Même s'il est parfois nécessaire de faire des rappels à l'ordre ou de réaliser soi-même des efforts, limiter les nuisances sonores garantit incontestablement une meilleure entente au sein des résidences. Vous rencontrez des problèmes avec votre voisinage trop bruyant ? Votre syndic de copropriété Bellman vous conseille dans ce type de problématique. Pour en savoir plus sur notre accompagnement, contactez-nous !

Poursuivre votre lecture...

Retour au blog

À lire sur notre blog...

Voir tous les articles