Les 3 grandes étapes d’un achat immobilier réussi

Se lancer dans un achat immobilier, c’est une belle aventure. Mais ce n’est pas une tâche facile ! Il s’agit d’un long processus, qui requiert une interaction avec de nombreux interlocuteurs : propriétaires, banques, notaires, etc. Afin d’en sortir gagnant, le mieux est de bien se renseigner avant de se lancer.

Pour vous aider, les experts de chez Pretto vous résument en trois grandes étapes le déroulement d’un achat immobilier réussi. Voici ces étapes : 

1. Initialiser le processus d’achat

2. Obtenir son prêt immobilier

3. Signer les contrats définitifs de prêt et d’achat


Étape 1 : Initialiser le processus d’achat


Déterminer votre budget immobilier

Tout d’abord, il vous faut fixer votre budget immobilier : c’est le prix maximal que vous êtes prêt à payer pour votre nouveau logement. Cela se fait en deux temps :

  • D’abord, déterminez votre capacité d’emprunt : c’est la somme maximale que vous pouvez emprunter. Elle dépend de vos revenus. Pour la connaître, servez-vous d’un simulateur en ligne ;
  • Ensuite, informez-vous sur les prix des biens que vous convoitez. Ces prix peuvent varier notamment en fonction des spécificités du bien et de sa situation géographique.


Trouver le logement dont vous rêvez depuis toujours

Une fois que vous avez trouvé (avec plus ou moins de difficulté) le logement qui est fait pour vous, il faut avancer rapidement. Vous aurez à négocier le prix, faire une offre d’achat, et enfin sceller la vente en signant un compromis de vente (également appelé promesse de vente). Si après tout cela vous souhaitez vous retirer, c’est votre droit : vous disposez d’un délai de rétractation de 10 jours à compter de la date de signature. Mais attention, passée cette période, il sera difficile de tout annuler sans perte d’argent.

Explication : Lors de la signature du compromis de vente, il vous faut verser au notaire une somme équivalente à 5-10% du prix du bien (le pourcentage varie légèrement au cas par cas). Selon les cas de figure, cet argent est utilisé de différentes façons :

  • Si la vente a bien lieu, la somme est déduite du prix final à payer ;
  • Si la vente n’a pas lieu car une ou plusieurs clauses suspensives (explicitées dans le contrat) se réalisent, la somme vous est remboursée ;
  • Si la vente n’a pas lieu pour d’autres raisons, le vendeur est en droit de conserver cet argent à titre d’indemnisation.


Étape 2 : Obtenir son prêt immobilier


Trouver l’offre la plus avantageuse

Votre but est à présent de décrocher un prêt dont le taux et les conditions sont les meilleurs du marché. Attention à bien prendre en compte, lors du choix du prêt, non seulement le taux mais aussi les prestations associées, les flexibilités, l’assurance emprunteur, etc.

Lorsque vous ferez votre demande de prêt, il vous faudra fournir à la banque un dossier complet. Parmi les documents importants de ce dossier : vos bulletins de salaire, vos relevés de compte et vos fiches récentes d’imposition. Il faut prendre des mesures en amont pour rendre ce dossier impeccable : par exemple, évitez les découverts et gérez sainement vos comptes.

La gestion du temps est un facteur essentiel de votre recherche de prêt : en effet, après signature de la promesse d’achat, vous n’avez que 45 jours pour trouver votre crédit ! Afin de gagner du temps et d’être plus serein, vous pouvez faire appel à un courtier immobilier. Il s’agit d’un spécialiste dont le métier est de vous accompagner tout au long de votre recherche de financement pour vous aider à décrocher le meilleur crédit. Il négocie en votre nom avec les banques et obtient le plus souvent de bien meilleures conditions que celles que vous pourriez obtenir auprès d’un conseiller. Ce service est généralement payant, mais des courtiers innovants comme Pretto sont 100% gratuits.

Obtenir l’accord de principe

Vous décelez la banque qui vous convient, et cette dernière vous accorde un prêt. Bravo ! Celle-ci vous enverra alors un accord de principe, document qui regroupe les caractéristiques de ce prêt (montant, taux, conditions, etc.). Ce document n’est pas une validation effective du prêt. En effet, il vous faudra attendre que les autres institutions impliquées (caution, assurance) donnent leur accord avant que tout soit en règle.

Signer la demande officielle de prêt ainsi que le contrat d’assurance

Pour acter votre consentement au prêt, il vous faudra signer une demande de prêt chez la banque choisie. Si vous ne détenez pas de compte auprès de cette banque, il vous faudra en ouvrir un.

Vous avez deux options pour valider l’assurance : soit vous le faites avant le rendez-vous de signature de demande de prêt, soit vous le faites au moment de ce rendez-vous. Dans les deux scénarios, on vous demandera de remplir un questionnaire médical confidentiel. Si vous adhérez à l’assurance lors du rendez-vous de signature, vous pouvez dans la plupart des cas obtenir instantanément l’accord de l’assurance (si votre situation n’est pas trop compliquée).


Étape 3 : Signer les contrats définitifs de prêt et d’achat


Réexaminer l’offre de prêt

Vous recevrez ensuite par la poste une offre de prêt officielle de la banque, par lettre recommandée. Vos cautions reçoivent également ce courrier. Il vous faut ensuite attendre 10 jours avant d’y répondre : c’est un délai de réflexion que vous êtes contraint d’utiliser.

Si vous décidez finalement de décliner l’offre, vous n’aurez aucun frais à verser à la banque. En revanche, la somme avancée lors de la signature du compromis aura de grandes chances d’être retenue par le vendeur à titre d’indemnisation.

Passer chez le notaire pour devenir officiellement propriétaire

Ça y est, vous êtes arrivé au bout ! Le passage chez le notaire, pour signer l’acte authentique, scelle le transfert du titre de propriété. C’est à cet instant que vous effectuez le paiement du bien et que vous réglez les frais de notaire et de garantie. Les fonds sont débloqués sur un compte de l’office notarial, quelques jours avant la signature de l’acte authentique.

Si vous ne passez pas chez le notaire dans un délai de 6 mois après l’acceptation de l’offre de prêt, celui-ci sera annulé et la banque pourra exiger des frais. N’oubliez donc pas cette formalité finale !


Trois points importants à retenir :

  • L’achat d’un bien implique de s’adapter aux contraintes des banques, des notaires et des propriétaires. Attendez-vous à des délais supplémentaires dans le processus de vente ;
  • Les courtiers comme Pretto vous fournissent des attestations qui aident à convaincre le vendeur de votre fiabilité pendant la négociation ;
  • Pour maximiser vos chances de décrocher un prêt, présentez un dossier complet sous son meilleur jour avec l’aide d’un courtier immobilier.




Poursuivre votre lecture...

Retour au blog