Comment savoir si ma copropriété doit prendre un syndic professionnel ?

Connaissances juridiques, technique du bâtiment, en comptabilité, mais aussi en gestion de personnel (en cas de présence d'un employé d’immeuble), gérer sa copropriété est une activité chronophage qui demande de nombreuses connaissances.

Une copropriété peut toutefois décider d’assurer seule ces missions, sans l'aide d'un syndic de copropriété professionnel. Pour ce faire, elle élit, en assemblée générale, un copropriétaire volontaire, qui aura la responsabilité de gérer tous les aspects de votre copropriété. On parle alors de syndic bénévole ou de syndic coopératif.

Cette solution, qui peut sembler intéressante sur papier, présente plusieurs désavantages par rapport à un syndic professionnel, que nous vous exposons ci-dessous, afin que vous puissiez faire votre choix en toute connaissance de cause.

Gestion de copropriété : syndic professionnel ou syndic bénévole ?

Prises de manière unitaire, les tâches à réaliser pour gérer votre copropriété sont relativement simple. Mais la multitude de choses à faire rend la gestion de votre copropriété très chronophage.

Cela devient encore plus problématique lorsqu'il s'agit de résoudre des impayés, un dégât des eaux, ou d'autres litiges qui peuvent vous prendre parfois plusieurs heures par semaine.

En délégant tout cela à un syndic professionnel, vous achetez en quelques sortes les services d'un assistant personnel qui s'occupera de tout cela pour vous, pour que vous puissiez passer plus de temps à vivre votre vie plutôt qu'à gérer votre copropriété.

Gestion de copropriété : des expertises particulières

Entre technique du bâtiment, comptabilité et lois régissant la copropriété, la profondeur des connaissances à avoir pour gérer une copropriété est impressionnante.

Même avec Google, Wikipedia ou l'accompagnement de services à destination de syndics bénévoles, vous devrez faire l'effort de vous former et de creuser chaque sujet pour être sûr de faire les choses correctement.

Nos gestionnaires de copropriété ont cette expertise et se mettent à jour constamment pour que vous n'ayez jamais à le faire vous-même. Passer du temps devant un bon film ou relire la convention collective des employés d'immeubles, à vous de choisir !

Syndic professionnel vs syndic bénévole dans la gestion des gros travaux

Les gestionnaires de copropriété vérifient au cours de leur carrière une quantité très importante de chantiers. 

Ils accompagnent les architectes sur les gros travaux de ravalement, de toitures, et sont parfois eux-mêmes maîtres d'oeuvres et signataires des procès-verbaux de réception des chantiers.

Grâce à cette expérience enrichissante, un gestionnaire est capable de suivre des travaux et décèlera multitudes de malfaçons qu'un syndic bénévole ne verra pas forcément.

Faire appel à un syndic professionnel, c’est donc s’appuyer sur une expérience des chantiers de copropriété, et se libérer l’esprit dans ces moments clés de la vie d’un immeuble.

Syndic professionnel : vers plus de neutralité dans votre copropriété

Avoir un syndic professionnel comme tiers de confiance permet d'éviter tout litige ou tout conflit d'intérêt que vous pourriez avoir si votre copropriété était gérée par certains copropriétaires.

Avec un syndic professionnel, la gestion est assurée par une société externe qui représente les intérêts de la copropriété, et jamais d'un seul copropriétaire.

De plus, avoir un médiateur externe vous permettra de préserver une entente cordiale entre copropriétaires.

Bellman est un syndic professionnel, qui a construit son offre autour de la réactivité et de la transparence. Demandez à être contacté par l’un de nos gestionnaires : nous nous ferons un plaisir de vous présenter notre offre.

Poursuivre votre lecture...

Retour au blog